Cryolipolyse Cristal : réduction des amas graisseux localisés

L'histoire de la cryolipolyse

Au début des années 70, des médecins remarquent un phénomène étonnant. Après avoir conseillé à des enfants de sucer des glaces dans le but de calmer des douleurs dentaires, leurs fossettes devinrent de plus en plus apparentes. Y aurait-il un lien entre le froid et la perte de graisse ?

 

Dix ans plus tard, une étude a mis en avant également cette corrélation : cette fois des cavalières qui avaient l’habitude de monter à cheval en hiver développaient une panniculite au froid sur les cuisses et les fesses. Il s’agit d’une inflammation aiguë causée par une très grande réaction des tissus adipeux au froid. Cette maladie provoque une fonte de graisse qui est la conséquence ici du frottement de leurs cuisses et d’une température très basse.

 

De nombreuses observations ont permis la rédaction d’études scientifiques sur l’interaction froid et perte de graisse. Ainsi la cryolipolyse est née ! C’est une méthode innovante récemment utilisée en médecine esthétique, sans éviction social, sans bistouri et sans anesthésie !

Réduire la graisse par le froid

Les cellules graisseuses (adipocytes) du tissu sous-cutané sont riches en acides gras, ce qui rend ce tissu très sensible au froid. Cette méthode permet la dégradation naturelle des adipocytes sans abimer les tissus environnants, notamment la peau et les muscles.

Candidat idéal pour la cryolipolyse

La cryolipolyse ne peut s’adresser qu’au traitement de bourrelets localisés. En d’autres termes, la cryolipolyse ne s’adresse pas à des patients en surpoids mais chez des patients ayant des amas graisseux localisés qui leur gâchent la vie.

 

La cryolipolyse ne fait pas maigrir. Le patient ne perdra aucun kilo sur la balance mais sa silhouette va s’affiner, s’harmoniser.

 

On voit souvent des patients ayant une bonne hygiène alimentaire, même sportif qui se retrouvent avec des bourrelets à des endroits très localisés. Pour ces cas, les régimes ou le sport sont le plus souvent inefficaces.

 

Pour réduire ces bourrelets inesthétiques et rentrer à nouveau dans son pantalon ou dans sa petite robe et pour retrouver une silhouette affinée et harmonieuse, la cryolipolyse présente ici tout son intérêt.

Zones que l'on peut traiter avec la cryolipolyse

Les zones suivantes peuvent être traitées avec la machine de cryolipolyse Cristal que j’utilise depuis 5 ans :

 

  • Le ventre ou bedon abdominal autour du nombril.
  • La face interne des cuisses.
  • La face externe des cuisses ou "culotte de cheval".
  • Les hanches "poignées d’amour".
  • Le dos
  • Les bras
  • Les genoux
  • Le menton

 

De plus, il est possible d’utiliser cette technique chez l’homme pour réduire les adypomasties, (graisse au niveau seins en avant des muscles pectoraux) en alternative à la chirurgie de la gynécomastie adipeuse. Par contre les véritables gynécomasties glandulaires ne sont pas accessibles à la cryolipolyse.

La cryolipolyse est-elle dangereuse ?

Depuis juillet 2018, la haute autorité de santé (HAS) a souhaité encadrer d’une part cette procédure et d’autre part, les différentes machines existantes sur le marché. Il est ainsi indiqué dans le rapport de la HAS que la réalisation d’un acte de cryolipolyse à visée esthétique ne peut avoir lieu que dans un cabinet médical et que seules les machines ayant le statut de dispositif médical (marquage CE) seront utilisables.

 

Il ne faut pas avoir peur de la cryolipolyse : c’est une technique extrêmement sûre lorsqu’elle est encadrée par un médecin. Ma formation chirurgicale et mon expérience personnelle de cette méthode me permettent de mieux sélectionner les patients pouvant bénéficier de la cryolipolyse et d’éviter ainsi la liposuccion chirurgicale.

 

Un examen minutieux et des mesures des amas graisseux à traiter est réalisé avant tout traitement. La qualité de la peau est essentielle pour une meilleure efficacité de la méthode et une meilleure rétraction de la peau. Des photos sont réalisées systématiquement avant et après chaque consultation.

 

La pesée du patient sera réalisée systématiquement pour avoir un poids de référence.

Le jour de la séance

Dans un premier temps, une lingette imprégnée de gel cryoprotecteur est appliquée sur la zone à traiter. Puis l’applicateur est positionné : l’aspiration va plaquer l’amas graisseux dans l’applicateur et le refroidissement peut alors commencer. La période de refroidissement dure environ 60 minutes. N’hésitez pas à emmener avec vous votre livre, un magazine, de la musique… Et mettre à profit ce temps pour vous détendre, vous reposer.

 

Les 5 premières minutes peuvent être inconfortables mais le froid entraine rapidement une anesthésie des zones en traitement.

Les effets secondaires de la cryolipolyse

Après la séance, il est possible de ressentir un léger inconfort et/ou des courbatures. La zone traitée peu être marquée par des rougeurs, plus rarement un oedème. Ces sensations désagréables s'estompent rapidement sous 24 à 48 h.

Les résultats d'une séance de Cryolipolyse

Les résultats commenceront à apparaître après 30 à 45 jours. Les résultats définitifs sont obtenus après 3 mois. Une bonne hygiène de vie associant sport et alimentation équilibrée est indispensable.

Les contre-indications de la cryolipolyse

La cryolipolise est contre-indiquée pour les personnes souffrant du syndrome de Raynaud, d’urticaire au froid, de cryoglobulinémie, en cas d’artérite des membres, d’infections cutanées et de hernie abdominale.

 

Un bilan médical est systématique avant tout traitement. Des conseils nutritionnels sont aussi très utiles pour optimiser le traitement.

 

Pour les femmes venant d’accoucher, il faudra attendre environ 6 mois après l’accouchement avant d’envisager une séance de cryolipolyse.

 

En aucun cas, la cryolipolyse est un traitement de l’obésité, la cryolipolyse ne fait pas maigrir mais améliore efficacement les courbes de votre silhouette.

Prix des séances de cryolipolyse

À partir de 400 € en fonction des zones à traiter.

Contact

Nom*
Prénom
E.mail*
Téléphone
Message*
Cryolipolyse à Paris par le Docteur Jean Masson médecin esthétique